Comment faire l’entretien d’une voiture électrique ?

Tous les types de véhicules nécessitent un entretien et des inspections régulières. D’autre part, les véhicules électriques sont nettement moins chers à entretenir en raison de moins de restrictions d’intervention. En effet, par rapport aux voitures conventionnelles, les voitures électriques ont beaucoup moins de pièces de rechange et sont donc beaucoup plus faciles à entretenir.

Quelle partie du véhicule électrique doit être entretenue en premier ?

Lors de l’entretien d’un véhicule électrique, la première chose à faire est d’inspecter les composants du système électrique. Par exemple, lors de l’agrément technique des véhicules électriques, des essais complémentaires sont réalisés pour s’assurer :

A lire aussi : Comment optimiser l’efficacité énergétique des voitures hybrides en milieu urbain ?

  • Équipement électronique/électrique de circuit
  • Système de chargement
  • Batterie de traction 

Les professionnels peuvent utiliser la mallette de diagnostic pour vérifier le bon fonctionnement de la batterie de traction et de l’électronique embarquée.

Il n’y a pas de pistons, d’embrayages, de boîtes de vitesses, de bougies ou de carburateurs, ce qui réduit considérablement la surface technique à vérifier. De plus, le système de freinage régénératif des véhicules électriques ne produit que la moitié de l’usure des freins des véhicules conventionnels.

A lire également : Comment se déroule l'enlèvement d'une voiture épave en 2023 ?

 

Lors du contrôle des véhicules électriques, les éléments suivants sont également vérifiés :

  • Les pneus qui ont tendance à s’user un peu plus vite que les moteurs à combustion interne
  • Filtre à air
  • Amortisseur
  • Jeu de plaquettes de frein
  • Les batteries également appelées batteries accessoires.

Étant donné que les deux types de véhicules nécessitent un entretien régulier par leurs propriétaires, les véhicules électriques apparaissent plus faciles à entretenir, moins exigeants et plus pratiques que les véhicules thermiques. Le passage aux véhicules électriques peut être considéré comme un investissement économique rentable pour les conducteurs, avec des coûts de maintenance inférieurs à ceux des véhicules conventionnels.

Sur guide-auto.com, vous trouverez d’autres conseils pour votre voiture électrique. 

À quelle fréquence un véhicule électrique doit-il être entretenu ?

Selon son véhicule, les services d’entretien ne seront pas effectués en même temps. Ainsi, en pratique, ce mécanisme simplifié signifie des révisions moins fréquentes.

  • Révision de voiture à moteur à essence : 15 000 km ;
  • Révision de voiture diesel : 20 000 km ;
  • Révision véhicule électrique : 30 000 kilomètres.

Veuillez noter que tous les mécaniciens ne sont pas qualifiés pour entretenir les véhicules électriques. Les professionnels doivent suivre une formation spéciale pour obtenir cette qualification.

La fréquence d’entretien est beaucoup plus répartie qu’avec les véhicules thermiques, il y a moins de pièces de rechange à surveiller, et deux fois moins de suivi régulier que les véhicules à essence, faisant du véhicule électrique un véhicule à faible coût d’entretien.

Qui doit entretenir les véhicules électriques ?

L’entretien des véhicules électriques doit être effectué par des professionnels qualifiés. Son entretien doit être effectué sous haute tension (400-700 volts).

Cela présente un risque sérieux de choc électrique. Pour cette raison, nous vous déconseillons fortement de réparer vous-même votre véhicule électrique ou de le faire contrôler par un tiers non formé.

Les professionnels qui peuvent entretenir des véhicules électriques sont généralement qualifiés après une formation de quatre jours qui fait l’objet de cours de remise à niveau réguliers. Cette obligation est définie aux articles R4544-9 et R4544-11 du Code du travail. Il y a plusieurs étapes selon le degré d’intervention dans le véhicule.

  • Consignation du véhicule : Indice BCL ;
  • Intervention non électrique sur le véhicule : Indice BOL ;
  • Travaux électriques sur le véhicule hors tension : Indice B1L/B2L ;
  • Travaux sur le véhicule sous tension : Indice B1TL/B2TL ;
  • Interventions spécifiques électriques concernant le dépannage d’une voiture électrique : Indice B1XL/B2XL.