Quels sont les circuits automobiles : Des lieux historiques du sport mécanique

La France est un pays riche en histoire et en tradition automobile. Certes, la France compte également une multitude de circuits renommés qui ont accueilli des compétitions et des pilotes légendaires. Dans cet article, nous allons explorer cinq de ces circuits automobiles emblématiques qui ont façonné l’histoire du sport automobile en France.

Circuit de Nevers Magny-Cours (58) 

Le circuit de Nevers Magny-Cours possède une histoire fascinante qui remonte à ses débuts modestes dans les années 1960. En effet, l’initiative de développer un pôle du sport automobile à Magny-Cours a été lancée par le maire de la ville, Jean Bernigaud, en 1959. De ce fait, un circuit de karting a vu le jour en 1960. En outre, dès sa première année, le circuit a accueilli la compétition des « 2 heures de Magny-Cours » en karting.

Dans le meme genre : Comment choisir une voiture miniature pour compléter votre collection ?

En 1961, le circuit s’est enrichi d’une piste automoto d’une longueur de 2 kilomètres. Au fil des ans, le circuit a su également évoluer et apporter des améliorations pour proposer un tracé innovant. La Formule 1 a aussi fait son arrivée à Magny-Cours en 1991 avec une première course le 7 juillet. Cette course a été remportée par le jeune pilote italien Riccardo Gabriele Patrese.

Enfin, le circuit de Nevers Magny-Cours demeure l’un des circuits les plus prestigieux de France actuellement. Cette dernière attire ainsi chaque année 312 000 visiteurs dans son enceinte. Ce qui en fait donc le deuxième site le plus visité en Bourgogne Franche-Comté.

A lire aussi : Location de scooter à Monaco : comment ça marche ?

Visitez ce site et découvrez un magnifique circuit automobile en terre

Circuit Paul Ricard (83) 

Le Circuit Paul Ricard est une institution dans l’histoire des circuits automobiles en France. Créé en 1970, le circuit a été ainsi le théâtre de nombreuses compétitions majeures, notamment : les Grands Prix de Formule 1 de 1971 à 1990 les Grands Prix Moto de 1973 à 1999. Ce circuit a été également le terrain d’affrontement des pilotes légendaires, comme Alain Prost et Ayrton Senna.

En outre, le circuit Paul Ricard propose une expérience unique à chaque pilote grâce à son tracé modulable. Il dispose alors d’une boucle de 5,8 km pour des compétitions et d’un circuit de 1,8 km pour les écoles de pilotage. Le circuit dispose aussi d’une piste de 3,8 km pour les stages en moto. De plus, le circuit a élargi son offre avec des activités telles que des randonnées en quad, des stages de pilotage et bien d’autres. 

Enfin, le circuit Paul Ricard est un lieu incontournable pour les amateurs d’automobile. D’ailleurs, ce dernier offre une grande variété d’événements tout au long de l’année, par exemple les Dix Mille Tours du Castellet.

Circuit Bugatti (Circuit du Mans) (72) 

Impossible de parler des circuits automobiles en France sans évoquer une icône qui est le Circuit Bugatti. Effectivement, le circuit est principalement connu pour accueillir les légendaires 24 Heures du Mans.

En outre, il a été construit en 1965 par l’Automobile Club de l’Ouest. Ce circuit présente également un tracé unique comprenant des éléments emblématiques tels que les courbes Dunlop et le virage du musée. Il a d’ailleurs accueilli en 1967 le Grand Prix de France de Formule 1. Ce grand prix a été remporté par Jack Brabham mais n’a pas perduré en raison du succès fulgurant des 24 Heures du Mans.

Aujourd’hui, le Circuit Bugatti continue d’accueillir de nombreux événements, notamment le Grand Prix de France de Moto, les 24 Heures Camions et d’autres. Enfin, le circuit offre de nombreuses opportunités aux amateurs de sport automobile, avec des journées de piste, des sessions de trackday et des événements privés.

Circuit de Dijon-Prenois (21) 

Inauguré en 1972, le Circuit de Dijon-Prenois a pris la relève de l’ancien circuit de Dijon-Quétigny. Certes, le tracé initial mesurait 3,8 km et comptait 9 virages. Par contre, il a été modifié en 1976 pour être rallongé à 3,801 km et a compté 10 virages.

De plus, le circuit est rapidement devenu populaire auprès des pilotes et des fans de sport automobile. Ce circuit a aussi accueilli des courses de Formule 1, de championnat du monde de motocyclisme et de courses de voitures de tourisme. D’ailleurs, l’une des courses les plus mémorables disputées sur ce circuit est celle de 1979, où Jean-Pierre Jabouille a remporté sa première victoire en Formule 1.

Aujourd’hui, le Circuit Dijon-Prenois attire des passionnés de sport automobile du monde entier. Il accueille des événements de course automobile, des sessions de conduite sur piste, ainsi que des journées de formation pour les pilotes amateurs. Avec ses virages techniques et ses lignes droites rapides, le circuit est également considéré comme l’un des plus exigeants de France. 

Circuit de Nogaro (32) 

L’histoire du Circuit de Nogaro commence avec un homme, Robert Castagnon, producteur d’Armagnac et passionné de sport automobile. En 1952, il fonde sa propre écurie et marque par la suite le début d’une aventure passionnante. Ainsi, le premier Rallye de l’Armagnac s’est déroulé en 1953 dans les rues de Nogaro, bien que cela ne soit pas idéal en termes de sécurité.C’est dans ce contexte qu’est née alors l’idée d’un circuit. Toutefois, un ancien aérodrome abandonné a été choisi comme site de base. En 1959, le Circuit de Nogaro a été finalement inauguré. 

Aujourd’hui, le circuit propose une piste de 3,6 km avec une ligne droite spectaculaire de 1 km, héritée de l’aérodrome d’antan. Le tracé comprend également un enchaînement de 14 virages exigeants. Malgré cela, Alessandro Zanardi détient toujours le record du circuit, établi en 1991 à 1 minute 20 secondes et 160 centièmes.

Tout au long de l’année, le circuit de Nogaro accueille un large éventail d’événements, notamment les championnats GT4, le championnat de France Super Bike et bien d’autres. En outre, de nombreux clubs et organisateurs privés organisent aussi des événements tels que des journées de piste, des essais et des stages de pilotage.